Contributions

Évaluation de la formation en ligne à la pédagogie des sciences de la santé - Michel Richet - Téluq Québec

 
Picture of Lord Pédagogie
Évaluation de la formation en ligne à la pédagogie des sciences de la santé - Michel Richet - Téluq Québec
by Lord Pédagogie - Friday, 26 April 2019, 3:29 PM
 

J’ai lu votre document sur la reconnaissance de la formation par  la SOFEDUC au Canada, et surtout, j’ai fait une fort agréable visite,  presque guidée, de votre production sur le Web. Voilà du travail de  grande qualité ! Voici mes quelques commentaires de mon évaluation de ce  projet de formation en ligne à la pédagogie médicale.En effet,  vous souhaitiez concevoir un environnement d’apprentissage, dans le  respect le plus total du design ergonomique et du design pédagogique. Je  peux avancer, sans hésitation, que c’est mission accomplie. Votre  réalisation est inspirante.

 Elle repose sur de solides assises  théoriques et sur des valeurs fondamentales en éducation. Ce que vous  proposez ici est fait dans le plus grand respect du premier concerné :  l’apprenant. Vous le traitez en collègue, avec toute la considération  que cela suppose. Votre site est dynamique, vivant. Vous invitez  l’apprenant à apprendre dans l’action et par l’action. Vous lui rendez  d’ailleurs disponibles de nombreuses ressources, toutes capables de  l’outiller et ou de favoriser la réflexion.
 Le menu est simple,  riche, plutôt complet. Tout est sous le signe de l’accessibilité. Cela  vaut notamment pour la « communication » rendue possible entre les  acteurs concernés. Les messages vidéo favorisent aussi, de fait, les  rapports de proximité. En contexte, c’est toute la question de  l’accessibilité qui se retrouve à l’avant-plan. On le constate également  par le recours à des outils de communication comme le chat, le forum ou  Skype. Vous ouvrez notamment la porte à la syndication des contenus.  Belle idée donc que celle de Co-construire la bibliothèque en ligne.
  Il y a quelque chose de résolument humain dans votre approche. Et vous  ne sacrifiez rien au cognitif. Cela a d’autant plus de valeur que la  formation proposée suppose un recours direct aux technologies. La  communication pédagogique demeure au rendez-vous. C’est absolument  fondamental à mon point de vue.
 D’ailleurs, sur le plan même de la  communication, vous reconnaissez la nécessité de réagir et d’interagir  avec promptitude. Et cela vaut pour les rétroactions… En mode  asynchrone, c’est la clé du succès. Personne ne doit se sentir laissé à  lui-même ou isolé. Vous le comprenez. Incidemment votre lecture de ce  qui peut être fait avec l’outil forum est plus qu’intéressante. Vous  parlez de tour de table, d’évaluation, de soutien… Il est possible de  tirer un maximum d’un tel outil et vous montrez ici le comment et le  pourquoi. L’imagination est la seule limite. De belles pistes à suivre !
  Bref, vous favorisez certes l’apprentissage en créant un environnement  vraiment favorable à celui-ci. Mais encore plus, vous valorisez la  réflexion et les transferts en ayant recours à des situations réelles,  authentiques. Cette piste est la bonne. Je terminerais en vous  soumettant une idée que vous pourriez évaluer, en contexte. Vous êtes  bien sûr le seul juge de l’à-propos de celle-ci…
 Dans votre menu,  entre le « message de bienvenue », et les « conseils pédagogiques sur la  prise de note », il pourrait y avoir une activité optionnelle où  l’étudiant serait invité à identifier le « pourquoi » il s’engage dans  une telle formation. Une forme de halte-réflexion pour qu’il se  questionne sur le sens réel de sa démarche, sur un plan tout personnel  et / ou professionnel. Un tel ajout pourrait en aider certains à  persévérer, car les objectifs plus personnels seraient mieux cernés ou  reconnus. Mais au risque de me répéter, ce n’est qu’une possibilité. À  vous de voir.
 Je m’arrête ici. Votre production est totalement  achevée, en est une digne d’une équipe de professionnels de la  formation. Et cela vaut pour la dimension technique d’une part, mais  d’autre part et pour beaucoup pour la dimension pédagogique.
 Cordialement
 Michel Richet – Téluq - Université du Québec